Mon opinion sur l’or

L’or est une commodité. Au sens anglais du terme. En français,
la définition économique est « produit de consommation courante ». Une commodité est un produit qui a une utilité spécifique. Par exemple, le bétail, les céréales, le pétrole et certains autres métaux, tels que l’argent et le platine, sont des commodités.

Contrairement à plusieurs autres commodités, l’or est historiquement l’actif le moins volatile en temps de crise, selon le « World Gold Council ».

Il fut un temps, l’or était utilisé comme monnaie d’échange. La plus vieille monnaie, constituée en un alliage d’or et d’argent, date du 6ème siècle avant J-C et provient de la Lydie, un pays d’Asie Mineure (la Turquie contemporaine). Une pièce pesait presque 5 grammes (un peu moins qu’une pièce de 25 cents).

Pièce d’or de la Lydie, 6ème siècle avant J-C

Plus récemment, jusqu’à l’effondrement du système Bretton Woods en 1971, l’or était utilisé comme monnaie marchandise. Dans ce temps, 1 once d’or valait 35 dollars américains (monnaie reconnue comme monnaie de réserve après la deuxième guerre mondiale).

Maintenant, même si le dollar américain constitue la monnaie de réserve mondiale, c’est plutôt une monnaie fiduciaire (fiat money). En d’autres mots, le dollar américain est légal juste parce que la Banque Centrale et le gouvernement américain l’ont décidé. La valeur du dollar américain dépend seulement de la considération qu’on lui donne. Sinon, la valeur est proche de zéro.

Le 15 août 1971, le président Nixon annonçait que les États-Unis abandonnaient temporairement la conversion du dollar américain en or. Près de 50 ans plus tard, cette mesure « temporaire » est encore en vigueur.

Plusieurs critiques et analystes s’entendent pour dire que les États-Unis ont abusé de leur statut de détenteur de monnaie de réserve. Depuis un certain temps, la Chine amassait de l’or physique de partout dans le monde. La rumeur voulait que la Chine nourrissait l’ambition de remplacer les États-Unis dans leur rôle avec le renmibi, la monnaie chinoise.

Il doit y avoir une part de vérité dans cette rumeur, puisque depuis 2016, la monnaie chinoise fait partie du panier de monnaies de réserve mondiale. C’est un club sélect qui comprend seulement les États-Unis, l’Union européenne, l’Angleterre et le Japon.

Si la monnaie chinoise ne rencontre pas tous les critères pour être reconnue comme monnaie de réserve, l’or par contre, sert de frais d’entrée dans le panier de réserve mondiale.

Selon le World Gold Council, la Chine possédait moins de 400 tonnes d’or au début de 2000. Ce pays a commencé à amasser massivement de l’or en 2006. Le graphique suivant permet de comprendre l’évolution du prix de l’or à partir de 1980.

En 2006, l’or valait moins de 600 $. Rendu en 2011, l’or avait grimpé jusqu’en-dessous de 2 000 $. Je crois qu’effectivement la Chine y est pour quelque chose. Mais tel qu’indiqué au début, l’or est moins volatile en temps de crise. L’or a plutôt tendance à grimper en valeur.

Tout récemment, j’ai remarqué que le prix de l’or démontrait un peu de volatilité. Le prix semble suivre une tendance inverse aux fluctuations du marché boursier. Cependant, dans l’ensemble, le prix de l’or s’est apprécié de 21 % depuis son creux en 2015.

En conclusion, je crois que maintenant est le moment pour acheter de l’or. S’il y a effectivement une autre crise financière et que le dollar américain s’effondre, l’or peut s’avérer une excellente monnaie d’échange.

Il est possible que ça soit plutôt les cryptomonnaies, mais l’or a déjà fait ses preuves à de multiples occasions dans le passé. En observant le graphique de l’évolution du prix de l’or, on peut voir qu’investir dans cette commodité peut rapporter gros à long terme!

J’ai identifié quatre façons dont on peut acheter de l’or :

1) On peut acheter de l’or directement. Il y a des sites web qui sont spécialisés dans la vente de pièces d’or, ou même des barres. Il est même possible de leur revendre à un temps ultérieur l’or acheté.

2) On peut acheter de l’or à l’aide de contrats à terme (futures contract). Cela peut se faire au Chicago Mercantile Exchange (CME) ou au London Metal Exchange (LME). Cette option diminue les risques, mais on parle d’investissement de l’ordre de 10 000 $.

3) On peut acheter de l’or à l’aide de Fonds Négociés en Bourse (FNB, ou ETF an anglais). Il s’agit de paniers d’actions constituées de titres sur l’or. Cette option a pour avantage de payer des dividendes. Il y a également des gestionnaires de fonds sur l’or qui exigent parfois un minimum (par exemple 1 000 $).

4) Enfin, on peut acheter des titres dans le marché boursier. Il s’agit de mines d’or ou de compagnies de prospection cotées en bourse. Parfois, certains titres paient des dividendes.

Avertissement

Cet article est écrit à titre de divertissement seulement et ne constitue pas un avis financier. Il est avisé de faire votre propre recherche et de consulter un expert si vous voulez investir dans l’or. Déboursez seulement le montant que vous êtes mentalement prêt(e) à perdre.